Interview de Sylvain Le Net, responsable énergie et changement climatique chez France Chimie

Publié le 24 juin 2020

Sylvain Le Net, responsable énergie et changement climatique chez France Chimie, aborde avec nous l’importance de l’optimisation d’énergie dans le secteur de la chimie.

 

France Chimie, qu’est-ce que c’est ? Et quels rôles joue-t’elle dans la filière de la chimie ?

France Chimie est l’organisation professionnelle qui représente les entreprises de la chimie en France. C’est un secteur économique très important pour l’économie française puisque c’est le 1er ou 2e en termes d’exportations en fonction des années.

Le secteur de la chimie en France, environ 170 000 salariés et 3 000 entreprises, est un secteur particulièrement innovant (4e secteur industriel en dépenses intérieures de Recherche & Développement) et qui participe particulièrement à la croissance économique française.

L’industrie de la chimie en France alimente les filières des médicaments, de la cosmétique, du packaging, des biens de construction, des plastiques médicaux, de l’aéronautique, de l’automobile, du traitement d’eau, désinfection, d’hygiène, fertilisant etc.

Les principales missions de France Chimie constituent à faire le lien entre les pouvoirs publics et les adhérents. Notre organisation est le porte-parole du secteur auprès des pouvoirs publics nationaux, européens et des instances internationales. Nos actions incluent l’accompagnement de nos adhérents dans la mise en œuvre des nouvelles législations/réglementations et la diffusion de recommandations et bonnes pratiques pour améliorer leur consommation d’énergie.

 

Pourquoi l’optimisation énergétique est-elle importante pour le secteur de la chimie en France ?

L’industrie de la chimie est un secteur très intensif en énergie car la consommation d’énergie est inhérente à la transformation de la matière et à la fabrication des produits. C’est d’ailleurs l’un des principaux consommateurs d’énergie industrielle en France, la majorité des consommations d’énergie étant concentrées à l’amont de la chimie, qu’on appelle aussi la chimie de base.

De fait, l’énergie représente très souvent une partie importante des coûts de production et donc un enjeu de compétitivité de premier ordre. L’efficacité énergétique est le premier levier d’une entreprise de la Chimie pour maîtriser sa facture énergétique et pour décarboner.

Dès lors, mieux maîtriser sa facture d’énergie, c’est aussi un outil d’excellence industrielle et de survie. On a besoin d’être plus compétitifs et ça passe par l’efficacité énergétique.

 

Quels sont les enjeux d’efficacité énergétique pour le secteur de la chimie ?

L’efficacité énergétique a été l’un des premiers moteurs de la décarbonisation de la chimie en France. Depuis 1990, la chimie a réduit de 62% ses émissions de gaz à effet de serre et les économies d’énergie ont été l’un des principaux facteurs ayant permis cette performance.

Pour les entreprises de la chimie, l’objectif autour de l’optimisation d’énergie c’est de réduire sa facture. A noter que la consommation d’énergie est inhérente aux procédés et donc une grande partie de la consommation est incompressible, soit parce que l’optimum thermo-dynamique est déjà atteint, soit parce que les meilleures technologies disponibles ont déjà été mises en œuvre.

 

Qu’est-ce que la formation PROREFEI apporte à vos adhérents ?

Parmi nos missions chez France Chimie, on s’est fixé comme objectif d’accompagner nos adhérents vers des initiatives d’économies d’énergie. La formation PROREFEI converge vers cet objectif et les aide à maîtriser leurs factures d’énergie et diminuer leur impact environnemental.

La formation PROREFEI est une formation très pertinente pour nos adhérents. Les différents retours d’expérience d’adhérents ont montré que c’était une formation très intéressante, ce qui nous encourage à en faire la promotion.

Ce genre de programme est très précieux pour nous car ça permet à nos adhérents de mettre le pied à l’étrier. PROREFEI va vraiment confirmer l’intention des entreprises de l’industrie de s’engager vers une maîtrise de leurs factures d’énergie, de pouvoir vraiment se pencher sur le sujet et éventuellement de mettre en œuvre une politique énergétique et environnementale plus globale.

 

En quoi l’efficacité énergétique est-elle un atout dans le monde de la chimie ?

Au-delà de l’enjeu de réduction du coût de la facture énergétique, , il y a depuis quelques années une tendance à vouloir s’inscrire dans la lutte pour le changement climatique. C’est évident pour la plupart des entreprises qui sont soumises au marché européen des quotas carbones. Mais de façon générale, les entreprises s’intéressent à leur impact environnemental. La lutte contre le changement climatique peut même représenter des « opportunités de business » et d’ouverture sur de nouveaux marchés : la rénovation énergétique des bâtiments, les énergies renouvelables, le stockage de l’énergie, en autres, nécessitent de nombreux produits de la Chimie.

Cela permet, d’autre part, d’améliorer l’image de l’entreprise auprès du grand public, et par exemple des étudiants qui se positionnent de plus en plus vers des entreprises qui s’engagent en matière de protection de l’environnement. En outre, cela a aussi un impact d’un point de vue financier auprès des investisseurs qui souhaitent se rapprocher d’entreprises aux business durables qui s’inscrivent dans une politique de neutralité climatique.

Toutes ces tendances de fond font que les entreprises cherchent à être plus écologiques.